Achat, Vente & Restauration de Malles et Articles de Voyage

+ 33 6 43 65 42 45

La Malle Bernard

La Malle Bernard

Malletier depuis 1846

Jules Bernard

Le malletier La Malle Bernard voit le jour l’année de 1900, au coeur de Paris. En effet, un certain Jules Bernard, layetier-emballeur pour les Grands Magasin du Louvre décident de se mettre à son compte avec sa compagne Caroline Simon, cartonnières dans le même magasin.

 

Les Grands Magasins

Originellement établis au grand Hotel du Louvre en 1855, les Grands Magasin du Louvre sont rapidement devenus une référence pour toutes les femmes de Paris en 1900. Comme Le Bon Marché, ou les Galerie Lafayette, vous trouviez là-bas le linge de maison, des accessoires de mode ou bien des articles de campement ! C’est dans ce cadre que les malles étaient présentées, des bagages bon marché et d’une grande qualité pour vous assurer un voyage sans encombre.

Les deux artisans malletier, Jules Bernard et Caroline Simon se marient en 1905. Une année après, ils décident de s’établir rue d’Aboukir et achètent ensemble le fonds de commerce d’un layetier-emballeur datant de 1846. Ils obtiennent grâce à ce rachat une notoriété importante dès leurs débuts.

Dans les années 1930, les quatre enfants de deux artisans travaillent tous dans l’entreprise. Deux nouveaux ateliers apparaissent dans le Val de Marne et près de Paris.

Les malles de représentant de commerce

Depuis les années 1910, la particularité de ce malletier était surtout sa spécialisation pour les malles de représentant de commerce. Généralement recouvertes d’un revêtement noir, ces malles étaient aménagées pour transporter et présenter des marchandises de toutes les formes. Ces représentants parcouraient la France entière pour présenter leurs produits, une malle solide et aménagée correctement était donc indispensable pour le bon déroulement du parcourt commercial. La maison Lavolaille était sur ce secteur le principal concurrent de Jules Bernard.

 

Les malles automobiles

Un peu plus tard, dans les années 1930, le fabricant se spécialise pour les malles automobiles, avec des modèles de toit et des modèles de coffre. Dès lors, Jules Bernard dépose la marque La Malle Bernard et l’entreprise témoigne d'un grand succès grâce à ces malles de voiture.

Ces malles étaient fabriquées sur mesure, avec une toile de la même couleur que la carrosserie. On retrouvait le plus souvent l’intérieur aménagé de deux valises. Cette configuration permettait aux voyageurs de laisser la malle accrochée solidement à l’arrière de la voiture, et d’emporter simplement les deux valises protégées à l’hôtel.

 

L'après guerre

En 1944, les deux artisans prennent leurs retrait et fond donation de l'entreprise à leurs deux fils Adrien et Charles. Deux années plus tard, l’entreprise est toujours située rue d’Aboukir. Charles exploite la marque et Adrien rachete la maison Ets Quesnel specialisée dans la fabrication de valise en fibres vulcanisée.

Dans les années 1950 l’entreprise emplois une dizaine d’artisans spécialisés dans la confection de malles et articles de voyage. Avec une spécialisation pour les valises et mallettes marmotte en vibre vulcanisée (ou vulcanite). Adrien veut également élargir son offre, en proposant de la gainerie pour les appareils High-tech de l’époque telle que les transistors et les radio-télévision. Trois nouveaux magasins ouvriront rapidement en région parisienne.

 

Aujourd’hui

La Malle Bernard est aujourd’hui un des plus anciens malletiers toujours en activité. Relancé en 2020 par Daniel Bizet, cette maison est plus que jamais attachée aux traditions du métier d’emballeur-malletier, en proposant des malles et bagages confectionnés à la main, des caisses de transport renforcée et des écrins sur mesure.

La boutique du fabricant est aujourd’hui située au 27 rue de l’exposition à Paris et l’atelier est (comme le notre) en Normandie. Découvrez plus d'informations concernant la maison La Malle Bernard sur le site internet www.lamallebernard.fr ou sur instagram.