La toile Goyardine

La toile de la maison Goyard, appelée Goyardine, fait son apparition dans les années 1900, avec un procédé de fabrication complexe, secret et aujourd’hui encore inchangé. Ce motif en chevrons serait directement inspiré du métier familial du malletier.


François Goyard et ses frères sont ressortissants d’une famille de flotteur, spécialisée dans l’approvisionnement de bois de chauffage vers Paris, par la Seine.

Ce serait l’enchevêtrement des branches sur l’eau qui serait à l’origine du célèbre motif.

Par ailleurs, un vêtement très solide était indispensable aux flotteurs pour manipuler le bois mouillé, et c’est à partir de ce modèle qu’Edmond Goyard réalisera une toile de lin enduite imperméable extrêmement résistante pour ses bagages.



Lors de la fabrication, il part d’une toile de lin renforcée unie (blanche) et décide d’apposer successivement plusieurs couleurs par dessus. Rapidement un relief apparait et donne naissance à un monogramme sobre, élégant et extrêmement compliqué à reproduire.

.

Malheureusement les ateliers de Bezons, où est fabriquée la Goyardine sont bombardés pendant la seconde guerre mondiale, et la complexité de fabrication de la toile empêche la reprise de sa production.

Nous découvrons donc après guerre, une toile de lin tissée Jacquard très souple breveté par Robert Goyard avec des motifs chevrons plus importants.


Suivront ensuite en 1970 une toile tissée Jacquard avec des reliefs jaunes, puis en 1998, à la suite du rachat de la marque par Jean michel Signole la reprise de la traditionnelle toile enduite.


 © 2020 by Charly Martin

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon