L'origine de Moynat

Mis à jour : mai 9

L’histoire de Moynat commence en 1849, lorsque François Martin Coulembier, deux années après son mariage avec Octavie, décide de s’établir fabricant malletier avec ses fils Jules et Charles Ferdinand. Dés lors, Jules (l’Ainé) prend la direction de l’usine au 13 rue Cambon tandis que Charles dirige la boutique au 13 avenue de Clichy.


Dans les années 1960, la jeune Pauline Moynat, fille d’artisan et savoyarde, cherche à travailler sur Paris. Elle est naturellement sensible aux matériaux et parviendra rapidement à être embauchée dans plusieurs maisons (chez les coulembier notamment ou elle rencontrera Octavie coulembier).


À la suite de son mariage avec Jean Baptise Legry, layetier emballeur Parisien, et sur les conseils d’Octavie avec qui elle s’est liée d’amitié, Pauline décide de s’établir dans sa propre maison. L’Opéra Garnier vient de surgir prés du palais royal, et c’est tout près de cette nouveauté que Pauline Moynat achète en 1869 une très grande boutique de 300 mettre carrés à l’angle de la rue du théâtre Français et de l’avenue de l’opéra.

En 1877, François Martin Coulembier décède laissant la direction de l’entreprise a sa veuve, Octavie, et son fils Ainé, Jules, formant la société Veuve coulembier et coulembier fils ainé.


C’est en 1885 que Jules Coulembier s’associe avec son frère Edmond pour reprendre le fond de commerce. Dés lors, la même usine va fournir des bagages aux Coulembiers et a Moynat, toujours située 5 place du théâtre Français. Peu à peu, les coulommiers s’investissent dans l’entreprise Moynat, jusqu’a en prendre totalement possession en 1910.


Le 5 juillet 1907, un permis de construire est obtenu pour la construction d’une usine située au 15 rue Coysevox. Les travaux dureront 3 années, et permettront aux entreprises Moynat et Coulembier d’avoir une des usines les plus grand de France, rassemblant dans un seul bâtiment des menuisier, des tapisser, des maroquinier et des malletiers.


C’est principalement les modèles automobiles et les malles légères qui ferront le succès de la marque. On retrouve également chez Moynat, l’invention du gutta-percha assurant l’étanchéité des malles d’automobile et les premières malles avec un fond courbé (malle limousine) initialement conçu pour répartir le contenue du bagage sur l’ensemble de la malle et éviter d’endommager le châssis du véhicule.



 © 2020 by Charly Martin

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon